Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

COORDONNEES


EPB / CFA DES METIERS DE LA VIANDE
37 BOULEVARD SOULT
75012 PARIS
01 43 45 23 72
FAX : 01 43 43 93 88

 NOUS RENCONTRER NOUS RENCONTRER

Rechercher

Vous inscrire au CFA

Prise de contact téléphonique

Entretien avec le Développeur du CFA

Remise du dossier d'inscription avec le Contrat d'Apprentissage

Agenda

Réunions D'informations : à 13H45 précises

Mai : 16/17/18/23/24/30/31

Juin : 6/7/8/13/14/15/20/21/22

Sessions d'examens :

CAP : EP2/ EP3 : du 3 mai au 26 juin 2017 / Ecrits : 8 et 9 juin / Résultats 7 juillet

BP : Ecrits : 22; 23 et 24 mai/ GPC : 7, 14 et 21 juin / Pratique : 29 mai, 12 et 19 juin / Résultats 7 juillet

25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 08:31

 

  • EPREUVE EP2 (PRATIQUE)

à 8HEURES PRECISES DANS LES VESTIAIRES

Matériel à fournir par le candidat

 

Tenue complète comprenant :

Outils comprenant :

 

  • 1 casquette ou calot

 - 2 couteaux à désosser

  • 1 veste ou une blouse

 - 1 couteau à désosser identifié M.R.S

  • 3 tabliers droits ou 1 tablier parisien, « bavette »

 - 1 couteau à éplucher

 - 1 fusil

  • 1 tablier de protection

 - ficelle

  • Chaussures de sécurité

 - 1 rouleau de papier à usage unique

  • Gant de protection

 

  • Tablier à usage unique

 

 

 

Veillez à avoir une tenue propre pour l’EP3 !

  • EPREUVE EP3 (ORAL COMMERCIALISATION)

Après-midi :  30 MINUTES DANS LES VESTIAIRES AVANT L’HEURE DE PASSAGE

 

Tenue complète comprenant :

  • 1 casquette ou calot
  • 1 veste ou une blouse
  • 3 tabliers droits ou 1 tablier parisien, « bavette »
  • Chaussures de sécurité

 

Repost 0
Published by Nathalie GOMEZ
commenter cet article
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 14:03

Les apprentis de Brevet Professionnel se sont rendus au laboratoire de l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire), à l'Ecole Vétérinaire  de Maisons-Alfort dans le cadre des séances de sciences appliquées. Cette action permet d’insister notamment sur l’hygiène en milieu professionnel et les différents virus ou bactéries présents dans les aliments.

Merci à Agnès CHAMOIN de nous accueillir tous les ans et de permettre une mise en pratique des notions théoriques.

Le groupe de BP 3 sur 3 avec Patricia COCHET, Pierre CHOUCROUN et Agnès CHAMOIN

Le groupe de BP 3 sur 3 avec Patricia COCHET, Pierre CHOUCROUN et Agnès CHAMOIN

Repost 0
Published by Nathalie GOMEZ
commenter cet article
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 11:51
Visite aux abattoirs du Neubourg

Il est 6h30, la section de CAPR1an B, M. Denis et moi- même montons dans le car pour partir en direction de l’abattoir de la SOCOPA, situé au Neubourg (Eure). Des apprentis manquent à l’appel. Nous apprendrons plus tard qu’ils ne pouvaient pas nous rejoindre faute de moyen de transport.

 

A 8h30, nous arrivons dans la zone industrielle du Neubourg. Voilà maintenant un quart d’heure que les dormeurs sont réveillés grâce à ma « douce » voix, pas question de se présenter à nos accompagnateurs la mine endormie. Par ailleurs, cette visite se fera sans photo, les portables restent au placard. L’image de l’entreprise est en jeu, les derniers scandales médiatiques ont eu raison de la bienveillance de nos guides. Désormais, nous ne verrons plus la mise à mort !

 

Sous les conseils d’une employée, nous enfilons une tenue constituée d’une blouse, de sur chaussures, d’une charlotte et d’un casque. Puis nous nous divisons en deux groupes pour faciliter nos déplacements, n’oublions pas que nous sommes dans un espace de travail. Afin d’éviter tout risque de contamination croisée, nous allons suivre le parcours inverse des produits, c’est-à-dire du secteur propre (Transformation, emballage) vers le secteur sale (abattage, stabulation). Certains apprentis auraient préféré un parcours chronologique pour des raisons pédagogiques mais dans ce type d’établissement, la salubrité des produits et la protection des consommateurs sont primordiales.

 

Nous découvrons donc tour à tour les locaux et leurs activités : dans le premier que nous visitons, nous avons la surprise de constater qu’une machine est capable de piécer des morceaux de sauté au poids demandé. Grâce à un scanner qui détermine le poids de ces derniers et à un employé qui découpe des bandes de viande que la machine « avale » à l’aide d’un tapis roulant.

 

Puis nous entrons dans le local où les carcasses sont coupées en morceaux de gros afin d’être commercialisés aux professionnels. L’objectif est de soulager les livreurs qui doivent porter les carcasses, rappelons qu’une nouvelle réglementation stipule que le poids des morceaux doit être inférieur à 55 kg. Ces coupes permettent également aux professionnels d’acheter les produits dont ils ont besoin. L’opérateur qui réalise la coupe des carcasses possède une étonnante dextérité, il parvient à tenir son couteau de la main droite comme de la main gauche. Certains de ces morceaux sont ensuite désossés et conditionnés sous vide.

 

L’étape suivante est l’abattage et la transformation de l’animal vivant en carcasse. Nous découvrons donc à rebours : la salle de ressuage qui permet d’abaisser la température des carcasses, la pesée et la classification grâce auxquelles leur valeur est déterminée. Progressivement nous pouvons observer le rôle des opérateurs et leur poste de travail (l’émoussage, la fente, l’éviscération, la dépouille…). Les apprentis constatent que chaque carcasse ainsi que leurs abats sont passés au crible par les inspecteurs vétérinaires pour définir si cette dernière est propre à la consommation : c’est la visite « post mortem ». Ils officialisent leur inspection par l’estampillage. Le « tampon » est apposé sur différentes parties de la carcasse, rappelons que cette dernière est ensuite coupée en morceaux de coupe de gros (ART8, AVT5). La seule étape qui n’est pas visible, au grand dam de nos apprentis, est la mise à mort des animaux. Comme je l’expliquai plus haut les consignes sont formelles. Nous découvrons donc la première transformation à l’étape de l’habillage.

Nous finissons notre visite par la stabulation. Là, les animaux sont parqués à leur arrivée dans le but de les déstresser, n’oublions pas qu’ils ne sont pas habitués aux « transports en commun ». Chaque animal sera contrôlé par un vétérinaire qui établira qu’il peut être dirigé vers la chaine d’abattage. C’est à ce moment qu’il vérifie les boucles d’identification ainsi que le passeport des animaux. Ces informations sont enregistrées dans la base de données de l’abattoir et permettront d’établir le numéro d’abattage. Les bovins de plus de 30 mois sont signalés à l’abattoir, rappelons que la réglementation MRS est de nouveau en vigueur. Cette information apparaitra sur le ticket de pesée sous forme d’un liseré bleu.

 

Il est 11h30. Notre visite est à présent terminée, nous retournons donc déposer nos tenues jetables dans des poubelles réservées à cet effet. Puis nous nous dirigeons vers une salle pour le déjeuner. Durant le repas, les discussions vont bon train, les apprentis expriment leurs ressentis : Ils sont ravis d’avoir pu observer l’ensemble des opérations nécessaires pour obtenir le produit qu’eux-mêmes seront amenés à travailler : une carcasse. De plus, ils connaissent à présent les différentes étapes qui permettent la création de la traçabilité (du passeport bovin au numéro d’abattage jusqu’au conditionnement des produits sous vide).

 

Nombreux sont ceux qui peuvent enfin se vanter d’avoir vu une demie bête entière et non coupée en quartier. Pour d’autres, ils ont enfin vu une carcasse de bœuf en « chair et en os » ça les changent des photos sur papier glacé présentent dans leur fascicule d’anatomie. En effet, leurs entreprises achètent la viande de bœuf en PAD (prêt à découper).

 

J’ai prévu un questionnaire qui sera complété le lendemain en cours de technologie. Le but est simple : réutiliser des connaissances acquises pour qu’ils se rendent compte de leur progression depuis la rentrée et anticiper les prochaines séances. Cette visite pédagogique va me permettre d’aborder le cours sur l’abattage en m’appuyant sur le vécu des apprentis. Ils comprendront et mémoriseront ainsi plus facilement les connaissances que je vais leur transmettre. Le fascicule de technologie et ses illustrations ainsi que les cours dispensés au CFA ne peuvent pas remplacer une expérience enrichissante comme celle-ci !

Repost 0
Published by Patrick LARBI
commenter cet article
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 09:03

Onze  apprentis, habillés par Le savetier de Rungis, ont participé à la première sélection régionale Ile de France des 3 Fédérations. Les candidats viennent des 3 CFA : IMA de Meaux, CMA de Versailles et l'EPB

Durant quatre heures de travail, les jeunes ont travaillé le désossage, le parage, l'épluchage, le ficelage et la décoration. Parmi eux, 5 apprentis de l'EPB :

 

 

Gaétan THABUIT,  chez Bruno SEYS (94)

Gaétan THABUIT,  chez Bruno SEYS (94)

Lorenzo MIRABELLA, chez Daniel DESMARCHELIER (77)

Lorenzo MIRABELLA, chez Daniel DESMARCHELIER (77)

Alan CHEVALIER, chez Florent BERNET (94)

Alan CHEVALIER, chez Florent BERNET (94)

Rodolphe LE SOMMER, chez Jean François VEAU (93)

Rodolphe LE SOMMER, chez Jean François VEAU (93)

Quentin VALLADIER, Chez Eric TELLIER (91)

Quentin VALLADIER, Chez Eric TELLIER (91)

Nicolas RAMOUSSE, chez Philippe BOURDIN (75)

Nicolas RAMOUSSE, chez Philippe BOURDIN (75)

Les 11 candidats après l'épreuve

Les 11 candidats après l'épreuve

C'est le Président de Jury Thierry MICHAUD  qui  donne les résultats. Il  appelle les six candidats exæquos par ordre alphabétique puis le cinquième, le quatrième, le troisième et les deux premiers sont Jean Hugo DE MOURA    apprenti  chez Jacques NOUET  à ACHERES 78 et Nicolas RAMOUSSE apprenti chez Philippe BOURDIN à PARIS 18ème.

 

 

Nicolas avec Madame et Monsieur BOURDIN.

Nicolas avec Madame et Monsieur BOURDIN.

Félicitations aux deux lauréats et à leurs Maîtres d’apprentissage.

Ils  seront  « nos  ambassadeurs » pour  la Région Ile- de- France lors de la finale du concours du MAF qui se déroulera les 2 et   avril à AUXERRE dans l’YONNE.  Nous leur souhaitons bonne chance.

Les finalistes avec Thierry MICHAUD, président de Jury, Nathalie GOMEZ, Directrice du CFA, Lucette BERTRAND, Directeur Général,Alex HARLE, Président de l’Organisation Professionnelle du 77, Jean-Raymond DUMAS, Président de la  Fédération de Noisy le Roi  , Jean-François GUIHARD, président confédéral, Claude ANTHIERENS, Président de l'EPB, Jean- Claude OBRIOT, Président de la Fédération de la Boucherie de Paris Île de France et Pascal BARILLON Président de la Chambre des Métiers de Paris

Les finalistes avec Thierry MICHAUD, président de Jury, Nathalie GOMEZ, Directrice du CFA, Lucette BERTRAND, Directeur Général,Alex HARLE, Président de l’Organisation Professionnelle du 77, Jean-Raymond DUMAS, Président de la Fédération de Noisy le Roi , Jean-François GUIHARD, président confédéral, Claude ANTHIERENS, Président de l'EPB, Jean- Claude OBRIOT, Président de la Fédération de la Boucherie de Paris Île de France et Pascal BARILLON Président de la Chambre des Métiers de Paris

Les finalistes avec Jean-François GUIHARD, président confédéral, Alex HARLE, Président de l’Organisation Professionnelle du 77, Jean-Raymond DUMAS, Président de la  Fédération de Noisy le Roi  et Jean- Claude OBRIOT, Président de la Fédération de la Boucherie de Paris Île de France

Les finalistes avec Jean-François GUIHARD, président confédéral, Alex HARLE, Président de l’Organisation Professionnelle du 77, Jean-Raymond DUMAS, Président de la Fédération de Noisy le Roi et Jean- Claude OBRIOT, Président de la Fédération de la Boucherie de Paris Île de France

Repost 0
Published by Nathalie GOMEZ
commenter cet article
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 08:53
Concours de vitrines au festival du boeuf de Charolles

 Le 4 décembre dernier a eu lieu le 8ème concours de vitrines de viandes à Charolles dans le cadre du festival du Bœuf Charolais. C’est la 2ème année que nous envoyons des jeunes. En 2015, le binôme Clément LECORDIER et Quentin LEGEAY avait remporté le 3ème prix.

Cette année, Nicolas RAMOUSSE et Quentin VALLADIER, respectivement en contrat d’apprentissage chez Philippe BOURDIN dans le XVIIIème arrondissement de Paris et Eric TELLIER à Montgeron y ont participé.

Dès le samedi, encadrés par le président Claude ANTHIERENS et Pascal PICHON, formateur technique, les jeunes ont pu faire la visite des animaux et en apprécier la qualité bouchère. Durant les deux jours, ce sont près de 750 bêtes qui sont engagées dans des concours et qui attirent plus de 3000 visiteurs

Ce concours ouvert aux jeunes de 2ème année de CAP est organisé par l’Association Institut Charolais avec la société d’Agriculture et d’élevage du Charolais, le syndicat départemental et régional de la boucherie, Interbev, la société Bigard et Charolais Viandes. Il a pour objectif de mettre en avant le métier de boucher et toutes ses facettes, d’inciter les jeunes à s’orienter vers cette profession en manque de main d’œuvre, d’encourager et de valoriser les formateurs des CFA et les maîtres d’apprentissage en créant des challenges entre eux. D’ailleurs ce sont 19 CFA dont 3 de Suisse qui étaient présents cette année contre 14 l’an passé.

Le binôme d’apprentis a dû réaliser sa vitrine à partir de viandes de race charolaise : une raquette, une côte de bœuf, une queue de bœuf et un morceau de caparaçon. Les destinations culinaires étaient variées : pot au feu, braisé, bourguignon, viandes à griller et à rôtir. Les jeunes ont préparé des décors devant les membres du jury afin de mettre en valeur le produit, présenté la traçabilité des viandes et indiqué le nom et la destination culinaire de chaque morceau sur un support.

 

Durant 3h30, les apprentis ont désossé, séparé, paré, épluché, ficelé, bridé et lardé démontrant ainsi tout leur savoir-faire devant le jury composé de professionnels de la boucherie pour la partie technique et des professionnels de la filière pour la partie présentation et originalité de la vitrine. C’est Romain LEBOEUF, MOF 2015, qui présidait le jury pour la deuxième année consécutive.

 

A l’issue de l’épreuve et en présence de Jean-François GUIHARD, nouveau président de la Confédération Française de la Boucherie Charcuterie, nos deux apprentis ont obtenu le Premier Prix, récompensant ainsi leur savoir-faire, leur application et le travail d’équipe.

Bravo à tous les deux et vivement l’année prochaine !

Concours de vitrines au festival du boeuf de Charolles
Concours de vitrines au festival du boeuf de Charolles
Repost 0
Published by Nathalie GOMEZ
commenter cet article
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 10:18

Stage de 3 jours au CFA qui permet de découvrir les formations proposées, de connaître des les droits et les devoirs de l'apprenti, de se préparer à un entretien d'embauche, d'utiliser les outils et de travailler le produit et de visiter une boutique artisanale.

Les dates :

- 30 janvier au 1er février

- 27 février au 1er mars

- 15 au 17 mars

- 2 au 4 mai

- 9 au 11 mai

N'hésitez avec prendre contact

avec Marie Caroline MARTIN

01 43 45 23 72

Repost 0
Published by Nathalie GOMEZ
commenter cet article
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 08:46

 

A partir du lundi 5 septembre commence la rentrée de tous les apprentis du CFA comme suit :

Alternance A : Lundi 5 septembre

CAP 1 A, CAP R 1 A, CAP R2 A, CAP R 1 an A, BP 3, BP 2

Alternance B : Lundi 12 septembre

CAP 2 B, CAP R 1 B, CAP R2 B, CAP R 1 an B, BP 2/3, BP 3/3

Alternance C : Lundi 19 septembre

CAP 1C1, CAP 1C2, CAP2C1, CAP 2C2, BP 1

Repost 0
Published by Nathalie GOMEZ
commenter cet article
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 15:03

 

Liste des admis :

ALBERI

Rénald

ALLARD

Matthieu

ALONZO

Baptiste

ANDRIOT

Mathieu

ANTUNES

William

AUBUGEAU

Guillaume

AZOL

Elie

BARON

Timothé

BAYLE

Léa

BEGNIS

Thomas

BELARBI

Mohamed

BELLEIL

Adrien

BENKERRI

Adam

BOL

Alexandre

BONINGRE

Enzo

BONNARD

Antoine

BOUCHET

Dimitri

BOUGAMONT

Bryan

BOURAHLA

Abdel

BOURDIN

Yann

BROS

Mason

BROT

Alexandre

BRUCELLE

Claire

BURGUET

Antoine

CABIT

Jiovanni

CAMARA

Aissata

CHANTÉ

Dylan

CHARBIT

Samuel

CHEKROUN

Zohir

CISSOKHO

Mamadou Lamine

CLERGERIE

Antoine

COMPTE

Agnès

COQUERET

Léo

CORADE

Benjamin

COUTON

Dimitri

CURTAT

Basil

DATOUSAID

Anouar

DE BRYE DE VERTAMY-BEUREL

Johnny

DE LUCA

Victor

DEFONTAINE

Quentin

DELANNAY

Dario

DERENNE

Pierre-Antoine

DESCHAMPS

Jonathan

DESVIGNES

Kévin

DIABY

Moussa

DI-BIASE

Florent

DOGNIAUX

Gaël

DOS SANTOS

Lucas

DOUILLY

Quentin

DRAME

Ibrahim

DUBOIS-GIRY

Floran

DUPUY-ESTIVALET

Yanis

ETOILE

Samuel

FATH

Driss

FERNIER

Simon

FERRON

Timothée

FIANCETTE--MERCIER

Anthony

FOLLAIN

Jessy

FREZARD

Victor

GAILLARDON

Julien

GAULUPEAU

Maxime

GELAIN

Guillaume

GERIN

Alexis

GERMAIN

Hugo

GODEFROY

Camille

GRAND

Florent

GUEGUEN

Florian

GUIOT

Thomas

GUYONNET

Maxime

HAMOUALI

Mounir

HER

Geoffroy

HEWAK

Gabriel

HUAT

Vichit

HURAULT

Aymeric

HURTADO

Florian

JACQUET

Donovan

JANVIER

Manon

JATHIERE

Jules

JOUANNAUD

Sam

KACI

Calvin

KICHENASSAMY

Garry

LAFFOND

Pierre

LAMY

Antoine

LAVERIE

Thomas

LAVIGNE

Garance

LE MORVAN

Hervé

LECORDIER

Clément

LEFEVRE

Lucien

LEFEVRE-BROCHARD

Alexis

LEGEAY

Quentin

LEROSIER

Antoine

LEROY

Alexis

LORILLERE

Antoine

LUGEZ

Valentin

LUIS

Jérémy

MACHADO-DELORME

Quentin

MAIGNAN

Gaël

MALAQUIN

Thomas

MALLONG

Cyrille Francis

MARCEAU

Tony

MEFTAH

Mohamed Larbi

METHIVIEZ

Sullivan

MIALON

Corentin

MOISANT

Arthur

MONARDI

Nicolas

MONDELICE

Jean-Simon

MONTBARBON

Louis

MORLET

Rémy

MOUTAULT

Vincent

NABTI

Aladin

NGANO-NGOITA

Loïc-Yann

NOLFO

Thomas

OGER

Maxime

OLIVEIRA-PAREDES

Mathieu

OMBREDANE

Romain

PAILLARD

Nino

PARROT

Léo

PASCHUNG

Hugo

PEREZ PEREZ

Lucas

PINTADO

Anthony

PIRARD

François

PITIOT

William

PONCIN

Yann

POUJEAU

Mickaël

POULARD

Martin

QUENTON

Hugo

RENARD

Thomas

RICHARD

Vincent

RIVIERE

Pierre

RODRIGUES-DA LUZ

Rémi

RODRIGUEZ

Hugo

ROLLO

Bastien

RYBKA

Thomas

SEBESTYEN

Jérémy

SENE

Thomas

SPEHAR

Johan

THEVENET

Cyril

TROCME

Baptiste

VANDEN-BOSSCHE

Maxime

VERNALDI

Simon

VINGADASSALON

Sébastien

VIRASSAMY

Kalvin

VIVIEN

Mickaël

VIVIEN

Eric

WEIGEL - BOUKRIF

Meziane

YAHMI

Rayane

ZAMOUM

Melvin

ZEMLIAKOFF

Jean-Marie

Bravo à tous !

Repost 0
Published by Nathalie GOMEZ
commenter cet article
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 11:57

Liste des admis 

 

ABDOULRAHIMANE

Mouhamad

AKE

Mathieu

BEAULIEU

Maxime

BEDEL

Damien

BENBOUZID

Nabil

BOIX

Gaëtan

BONNO

William

BRENNA

Aurélien

CACCIOLATTO

Jérémi

FONG

Boris

GALLO

Malik

GAUTIER-PERETTI

William

GRIMBERT

Quentin

GUIBERT

Guillaume

HOYAU

Baptiste

JANAN

Mathieu

JEUDY

Antoine

KIETA

Angel

LE GUELLAUT

Loïc

LE PIPEC

Nathan

LIEGEROT

Malcom

LIV

David

MARCHAND

Florian

MIGLIANO

Gabriel

MULLER

Alain

PEREIRA

Christophe

PERRIERE

Gianni

PICO

Anthony

PLANCHON

Alexandre

RICHE

Bernard-Pierre

ROUSSEAU

Romain

ROUZIOUX

Guillaume

SEGUI-BLASCO

Sébastien

TAVERNE

Victor

TICHIT

Laurent

Bravo à tous !

Repost 0
Published by Nathalie GOMEZ
commenter cet article
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 09:44
Apprentis au cinéma

En ce mois de mars 2016, trois de nos classes d’apprentis bouchers du CFA Métiers de la viande ont pu regarder et travailler un deuxième film, dans le cadre du dispositif régional « Apprentis au cinéma ». Ils ont donc pu découvrir le film intitulé Match Point, réalisé par Woody Allen en 2005. Etonnement, le très américain Woody Allen a choisi de tourner en Angleterre, principalement à Londres, où il fait jouer des acteurs anglais en devenir, comme Brian Cox et Matthew Goode, et une actrice américaine, la déjà célèbre Scarlett Johansson. Cette œuvre audiovisuelle relate l’histoire d’un professeur de tennis en quête d’ascension sociale. Il intègre une riche famille anglaise et prend un long moment avant de se décider à choisir entre l’amour passionné et cette ascension sociale. L’intérêt de voir ce long-métrage pour les apprentis est de réaliser qu’un film peut être un succès commercial sans être un blockbuster (superproduction), celui-ci étant également sélectionné pour le festival de Cannes. Woody Allen est spécialiste du cinéma d’art et d’essai, comme on le voit au travers de ce film du genre dramatique, et comme certains apprentis ont pu le remarquer. Ces derniers ont été très surpris d’apprendre que le réalisateur, symbole de l’intellectualisme, avait arrêté ses études à 15 ans et qu’il n’avait aucun diplôme, car c’est en effet un autodidacte. Un élément unanime revient de leur part : les trois quarts des apprentis sont gênés par le sous-titrage français de ce film visionné sous sa forme originale. Ils ont bien compris que la chance dans la vie avait des répercussions fondamentales, que l’on décide de faire le bien ou mal. Pour une part d’entre eux, comme le dit Sacha, « la fin est injuste », car le meurtrier commet le crime presque parfait et qu’il s’en sort uniquement par la chance : il n’est donc pas puni pour son crime, par absence de preuves. Pour ces mêmes apprentis, il n’y a « pas de raison d’aller jusqu’au meurtre. Pour d’autres, Aaron par exemple, il n’y a « pas vraiment de fin », car celle-ci n’est pas envieuse, parce qu’il choisit l’argent et l’ascension sociale plutôt que la passion. C’est sans doute ce qui explique qu’une partie des apprentis, qui reste toutefois minoritaire, n’ait pas aimé ce long-métrage. D’autres ne l’apprécient pas pour une toute autre raison, tel le simple fait que le film dure deux heures et quatre minutes. Victor nous dit d’ailleurs que « certaines scènes sont trop longues », comme celles du « passage où il fallait qu’il quitte sa femme ». Cependant, la plupart ont aimé ce long-métrage, où le suspense est roi et le spectateur « complice », dixit Benjamin, de l’opportuniste. Un tiers d’entre eux irait sans problème voir un autre long-métrage de Woody Allen, tenant compte des thèmes particuliers qu’il travaille

Repost 0
Published by Florence BERNARD DE COURVILLE
commenter cet article

Nos formations

 

Alternance : une semaine de CFA à 35 heures de formation et 2 semaines en entreprise.

Les formations de niveau V :

CAP BOUCHER CAP BOUCHER

CAP BOUCHER RENFORCE CAP BOUCHER RENFORCE

CAP BOUCHER RENFORCE EN UN AN CAP BOUCHER RENFORCE EN UN AN

 

 

   Les formations de niveau IV :

  BREVET PROFESSIONNEL EN DEUX ANS BREVET PROFESSIONNEL EN DEUX ANS

BREVET PROFESSIONNEL EN 3 ANS BREVET PROFESSIONNEL EN 3 ANS

Travaux collectifs

Avatar : Durant les séances d'EOM, les apprentis ont rélaisé avec leur formateur M. CHOUCROUN des travaux sur le film Avatar, dont voici quelques extraits :

AVATAR AVATAR

Comparaison entre le physique du Navi et l'Homme Comparaison entre le physique du Navi et l'Homme

L'Amazonie L'Amazonie

L'amazonie 2 L'amazonie 2

L'arbre sacré L'arbre sacré

La personnalité du colonel QUARITCH La personnalité du colonel QUARITCH

Le docteur Grace Augustine Le docteur Grace Augustine

Le héros d'avatar handicapé Le héros d'avatar handicapé

Les déséquilibres des forces Les déséquilibres des forces