Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

COORDONNEES


EPB / CFA DES METIERS DE LA VIANDE
37 BOULEVARD SOULT
75012 PARIS
01 43 45 23 72
FAX : 01 43 43 93 88

 NOUS RENCONTRER NOUS RENCONTRER

Rechercher

Vous inscrire au CFA

Prise de contact téléphonique

Entretien avec le Développeur du CFA

Remise du dossier d'inscription avec le Contrat d'Apprentissage

Agenda

Réunions D'informations : à 13H45 précises

Mai : 16/17/18/23/24/30/31

Juin : 6/7/8/13/14/15/20/21/22

Sessions d'examens :

CAP : EP2/ EP3 : du 3 mai au 26 juin 2017 / Ecrits : 8 et 9 juin / Résultats 7 juillet

BP : Ecrits : 22; 23 et 24 mai/ GPC : 7, 14 et 21 juin / Pratique : 29 mai, 12 et 19 juin / Résultats 7 juillet

6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 15:35

Voici la liste des admis SESSION 2012 CAP BOUCHER SESSION 2012 CAP BOUCHER

Repost 0
Published by Nathalie GOMEZ - dans APPRENTIS
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 15:25

Le mercredi 15 février 2012, la classe de BP2 participait à une sortie dans les locaux de l’ANSES, Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, à Maisons-Alfort Ecole Vétérinaire, où nous avons été accueillis par Agnès Chamoin, chef d’unité.

  CIMG7537

 

Le  rôle de cette agence est d’effectuer les contrôles officiels des services vétérinaires d’Ile-de-France en ce qui concerne la qualité et l’hygiène des aliments, et de rechercher d’éventuels dangers biologiques (virus, bactéries…) ou chimiques (toxines, pesticides, métaux…) présents dans les produits alimentaires.

Agnès Chamoin nous a expliqué que les différents services sont divisés selon la gravité des germes pathogènes recherchés. Aussi, après avoir tous revêtu une blouse blanche jetable, nous sommes rentrés dans la partie qui s’occupe entre autres des recherches de micro-organismes pathogènes responsables d’intoxications alimentaires et nous avons suivi le parcours d’une recherche microbiologique.

Le début de l’analyse s’effectue dans un laboratoire qui réceptionne les échantillons prélevés par les inspecteurs vétérinaires. Pour la démonstration, il s’agissait d’un échantillon de viande importée, prélevée à Rungis, et sur lequel, on allait rechercher la présence éventuelle de Listérias.

La technicienne en charge de l’analyse a commencé par peser dans un sachet stérile, très exactement 25g de viande en surface de l’échantillon, puis elle y a ajouté un milieu nutritif qui permet le développement d’éventuelles bactéries. (Cette solution contient aussi des antibiotiques qui n’agissent pas sur les listérias dans ce cas précis afin de ne mettre en évidence que le développement de listérias et d’exclure tout autre micro-organisme.) Puis, ce mélange est  broyé et mélangé dans une machine qui écrase l’échantillon afin de rendre la solution homogène et pour que les bactéries éventuelles passent dans le diluant.

Ensuite l’échantillon analysé (mélange de liquide et de viande) est porté dans un autre laboratoire où à l’aide d’une pipette, le liquide va être réparti dans des boites de Pétri, qui vont être placées dans des étuves à des températures favorables au développement des bactéries.

Chaque bactérie va donner une colonie de bactéries qu’on pourra alors dénombrer à l’œil nu, 24h à 48h après.

 

Dans la salle de « lecture des résultats », nous avons comparé des boites ensemencées les jours précédents et observé les différences entre les cultures de listérias, salmonelles ou staphylocoques... différentes bactéries responsables d’intoxications alimentaires et le développement plus ou moins important de celles-ci. Les résultats des recherches effectuées sont renvoyés ensuite aux services vétérinaires qui décideront ou non de retirer les produits du marché.

Puis, les apprentis ont participé à une expérience de recherche de micro-organismes sur leurs mains. Le principe était de poser leurs doigts sur des boites de Pétri stériles avant et après lavage des mains, afin de vérifier la présence de micro-organismes sur celles-ci. Les résultats nous ont été envoyés ultérieurement après temps d’incubation et pour certains, ils étaient très révélateurs de la nécessité d’un lavage long et rigoureux des mains.

CIMG7523

Avant de finir la visite, Agnès Chamoin nous a conduits dans une autre partie de l’ANSES, où les micro-organismes recherchés sont nettement plus dangereux, et où nous n’avons pu observer le travail des employés « masqués » et entièrement couverts de combinaisons protectrices, qu’à travers des vitres.  

CIMG7534

 De façon évidente, le sérieux de la situation et le réalisme du cadre nous ont confirmé la dangerosité de certains micro-organismes et l’importance de respecter les règles d’hygiène en général et aussi particulièrement dans les métiers d’alimentation.

Repost 0
Published by Patricia COCHET - dans APPRENTIS
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 12:23

Arrivée à Verdilly, vers 10 heures, nous découvrons le site de l’O.S.O.N. Leur principale activité est de sélectionner les meilleurs béliers pour pouvoir développer et améliorer génétiquement la race Ile de France.

 

M. Lemaire, dans un premier temps, nous explique de façon théorique le travail de sélection effectué dans ces lieux. Il aborde donc les critères de sélection comme la classification de l’animal, ses valeurs génétiques, son environnement de vie, sa croissance, sa production de gras. Nous apprenons que la race Ile de France est issue d’un croisement entre la race Dishley (anglaise) et la race Mérinos (espagnole). Cette race fut élevée, après l’abolition de l’esclavage, car il fallait trouver un débouché pour les résidus issus de la production de sucre (pulpe de betterave).

  CIMG7424

 

CIMG7422

 

 

M. Lemaire nous présente le système pyramidal : Au départ, 25 000 béliers sont soumis à un premier contrôle. Ce qui permet de sélectionner 1 500 d’entre eux, les meilleurs, qui à nouveau subissent des tests pour en garder, cette fois-ci, 350.

Au final, ce sont les 20 meilleurs qui seront conservés pour effectuer des prélèvements de semence qui seront pour inséminer des femelles dans toute la France.

 

La race Ile de France a peu de laine, elle ne possède pas de corne que ce soit le mâle comme la femelle. Son agnelage se fait au début de l’automne (mi septembre). Les agneaux qui ne sont pas conservés, sont abattus en hiver car c’est la période où il y a une forte demande (fêtes de fin d’année). Une brebis peut agneler de 1 ou 2 agneaux à la fois.

 

Il nous explique également en quoi ces sélections sont importantes : L’objectif est de diminuer l’épaisseur du gras et d’augmenter la quantité de muscle, surtout au niveau de la taille de la noix. On cherche aussi à améliorer la croissance de l’animal.

L’exposé se termine avec des détails concernant l’insémination artificielle et son déroulement. Cette technique de reproduction est la plus rapide et la plus efficace.

 

Lors de la visite de la bergerie, on découvre les béliers et leur mode d’alimentation (céréales, foin, compléments). Ces aliments sont nécessaires pour combler les besoins des animaux. M. Lemaire nous permet de découvrir l’ensemble des étapes pour réaliser un prélèvement, partie très intéressante puisqu’on a pu observer des spermatozoïdes au microscope.

Nous rejoignons le lycée agricole de Crézancy, lieu où nous déjeunons. Cet établissement possède 5 ateliers : une bergerie, une poulinière, une étable avec des races laitières, un atelier viticole produisant du champagne, et un cellier dans lequel sont entreposées les pommes avec lesquelles les élèves fabriquent du jus, une partie d’entre elles est livrée en Normandie pour réaliser du cidre.

  CIMG7432

CIMG7437

 

 

Madame Vanesson, directrice de l’exploitation, sera notre guide durant la visite. Nous débutons par la bergerie, où nous pouvons voir l’ensemble des ovins élevés sur le site. Madame Vanesson nous explique qu’à la naissance des agneaux, on place un élastique sur leur queue pour couper la circulation du sang pour la dessécher afin qu’elle tombe. Les premiers jours, l’agneau est isolé avec sa mère pour qu’ils s’habituent l’un à l’autre.

Les animaux sont nourris avec un mélange de soja, de maïs, de foin…sauf les agneaux qui ont une grille adaptée à leur taille qui leur permet de manger des compléments alimentaires en plus de téter leur mère. Les animaux sont régulièrement analysés, on étudie leur performance pour déterminer leur croissance.

Lorsqu’une brebis ne produit plus de lait ou lorsqu’elle n’agnèle plus, ou qu’elle a un problème physique quelconque, elle est réformée donc abattue. Les agneaux sont produits pour leur viande. Certaines femelles sont gardées pour renouveler le cheptel.

La traçabilité est rigoureusement appliquée : tous les animaux ont des boucles aux oreilles qui les identifient. Les agneaux de boucherie sont vendus en coopérative, cette dernière établit une norme : plus la carcasse s’éloigne de cette norme, plus le prix baisse. Ce procédé ne permet pas de faire des marges correctes. Pour cette raison, le lycée s’efforce de vendre leur production en direct, en demi carcasse.

 CIMG7479

L’atelier poulinière consiste à élever des juments pleines pour ensuite s’occuper du poulain. D’après ce que nous a expliqué la directrice d’exploitation, élever un poulain est compliqué car celui-ci est très fragile. Beaucoup d’élèves de ce lycée viennent bénévolement s’en occuper, les caresser, les brosser… Les chevaux ne sont donc pas du tout craintifs car ils ont l’habitude de voir du monde.

L’atelier laitier consiste à élever des prim’holstein pour produire du lait.  La production annuelle est de 300 000 litres. La traite se fait à 6 et à 17 heures et dure en tout deux heures dans la journée. Madame Vanesson souhaiterait doubler la production pour qu’elle soit plus rentable, d’autant que le temps de travail ne prendrait du coup que 3 heures.

  CIMG7504

CIMG7507

 

 

L’atelier viticole comprend la culture du raisin destiné à la fabrication du champagne car le lycée est situé dans la région AOC. La production est vendue généralement à des habitués.

 

A cela s’ajoute la production de céréales (maïs, soja, orge...) distribuées aux animaux ce qui permet de réduire les coûts. L’établissement possède un grand parc mécanique, ce qui engendre du travail au niveau de l’entretien.

Toute l’exploitation fonctionne avec 5 employés et les élèves qui sont absents, bien sûr, durant les vacances et les week-end.

 

Nous avons appris beaucoup de choses sur le monde agricole, qui est pour nous, très important car la boucherie n’existe pas sans l’élevage et inversement.

 

 

Ecrits réalisé par deux apprentis en BP 2ème année Messieurs BELES et LOHAT

Repost 0
Published by Nathalie GOMEZ - dans APPRENTIS
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 15:25

 

Les   25 et 26 mars s’est déroulée  la finale du Concours " Un des Meilleurs Apprenti Bouchers de France" à Laon  dans l’Aisne.

Les 24 candidats des différentes régions étaient fin prêts pour affronter ce concours. MAF 2012 groupe candidatsToute l’après midi du dimanche a été consacrée aux épreuves de désossage, parage et ficelage et la matinée du lundi à la préparation et à la décoration des pièces de bœuf, veau et agneau.

En fin de matinée,  les œuvres ont été  présentées aux  personnalités et au public venus nombreux pour encourager et féliciter ces jeunes.

CFBCT 1827 GG12

 Ci-dessus, Thomas GUERIN et ci-dessous Thomas COSSE.

CFBCT 1860 GG12

 

 

La remise des prix annoncée par Jean Louis MARTINEAU,  Président du Comité des MAF a mis l’EPB à l’honneur puisque   Thomas COSSE,  Apprenti a été  sacré Un des  Meilleurs  Apprenti Boucher de France.

Son Maître d’apprentissage n’est autre que son  papa (et ancien apprenti de l’EPB) Valéry COSSE,  Boucher à Paris dans le XIe.

CFBCT 2401 GG12

 

CFBCT 2406 GG12

Nous avons eu la satisfaction de voir,  Thomas GUERIN être classé 8ème. Il effectue son apprentissage chez  Mr Thierry  COURTET à Vaux le Penil (77).

 CFBCT 2258 GG12

Félicitations à tous ces jeunes qui ont choisi un métier porteur d’emploi et qui ont su se démarquer lors de cette finale.

 

Repost 0
Published by Lucette BERTRAND - dans APPRENTIS
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 09:22

Apprentiscènes est de retour !

 

affiche apprentiscenes 2012 002

 

Depuis de nombreuses années, le CFA participe au dispositif qui permet de valoriser les talents de nos jeunes pré apprentis.

 

Initiative de la Région Île-de-France depuis 6 ans, « Les ApprentiScènes » permettent aux pré apprentis et apprentis de valoriser leurs métiers, leurs formations et l’apprentissage comme une voie d’excellence et de s’exprimer avec un regard décalé et riche d’émotions sur les grandes causes qui les préoccupent.

 

600 pré apprentis et apprentis franciliens de toutes les filières et de tous les niveaux (CAP à Bac +5) relèvent le défi d’écrire, de mettre en scène et de répéter une saynète de trois minutes qu’ils joueront sur les planches du théâtre Pierre Cardin, haut lieu de la vie artistique et culturelle à Paris, devant 600 spectateurs par représentation. 110 groupes de 4 à 6 apprentis bénéficient de 12 heures de formation-action au théâtre, encadrés par un metteur en scène professionnel.

 

Chaque soir, un jury composé de professionnels du spectacle, de responsables d’entreprises et de membres du Conseil Régional évalue les prestations des apprentis. Deux troupes sont sélectionnées, chaque soir, pour participer à la finale. Au cours de celle-ci le jury décerne un prix aux trois meilleures équipes finalistes, ainsi que le « Prix du public ».

 

Ce soir, au théatre Cardin, nous avons deux groupes qui encadrés par deux metteurs en scène, Lison PINET et France JOLLY, Alexia MAGNE, Ilyes BENABDELLAH, Théo FONTAINE, Vincent HEDOU, Jérémy GUILLEMAIN, Alone MALIH, Romain GUERET, Alexandre SIMMONNEAU,  Yann GABEL et Jimmy OUDIN  vont donner le meilleur d'eux mêmes pour accéder à la finale du 5 avril prochain.

 

 Souhaitons leur bonne chance !

Repost 0
Published by Nathalie GOMEZ - dans APPRENTIS
commenter cet article
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 15:47

Les comités régionaux d’interbev représentés au sein de l’ASORI (Association des Sections Ovines Régionales d’Interbev du grand quart Nord Est)  souhaitent mettre à l’honneur la boucherie française en organisant les « OVINPIADES DES JEUNES BOUCHERS ». L’ASORI représente les 9 régions administratives de Haute Normandie, Ile de France, Nord Pas de Calais, Picardie, Champagne Ardennes, Bourgogne, Franche Comté, Lorraine et Alsace.

 

Il s’agit de la première édition d’un concours destiné à des apprentis en 2ème année de Brevet Professionnel et le travail évalué porte uniquement sur l’agneau. Les épreuves éliminatoires permettent de déterminer un représentant de chaque région. 

Ainsi, lundi 19 mars, à 8h30, ce sont six apprentis  qui se sont présentés pour l’épreuve éliminatoire.

Il s’agit d’Alexandre BELES, apprenti chez M. BUFFARD, Benjamin BRETON, apprenti chez M. LEGER, Grégory MELLOUL, apprenti chez M. MELLOUL, Guillaume JEDRUSIAK, apprenti chez Auchan Kremlin-Bicêtre, Karim PANCHABYA, apprenti chez M. LANDREAU et Jonathan PERDIGEON, apprenti chez M. GUILLERMIC.

 

SELECTION OVINPIADES 014 

A 9 heures, l’épreuve a commencé. En deux heures, les candidats ont dû exécuter un ensemble d’opérations sur une carcasse d’agneau en tenant compte de la réglementation en vigueur et des usages professionnels. Ils ont été évalués sur la qualité du travail et des méthodes d’exécution, sur le déroulement normal des opérations, le maniement du matériel et de l’outillage et enfin sur le respect des règles d’hygiène et de sécurité dans l’exécution des opérations à effectuer.

 

SELECTION OVINPIADES 017

 

SELECTION OVINPIADES 033

 Le jury était composé de deux professionnels, Claude ANTHIERENS et Thierry MICHAUD ainsi que Cédric BOISSEAU, formateur technique.

  SELECTION OVINPIADES 026 SELECTION OVINPIADES 027-copie-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  SELECTION OVINPIADES 041

 

A 14h, les résultats sont proclamés et c’est Benjamin BRETON qui est déclaré vainqueur. Son employeur, Bruno LEGER était  présent pour le féliciter. Remercions Thierry GIBILARO, directeur Interbev pour l’Ile de France, qui a récompensé les participants, notons que le premier a notamment reçu un netbook.

  SELECTION OVINPIADES 050

 

SELECTION OVINPIADES 052-copie-1

 

  

Rendez vous maintenant à la finale le dimanche 27 mai 2012 à l’occasion de la fête du mouton à Sommepy- Tahure(51).

 

 

 

Repost 0
Published by Nathalie GOMEZ - dans APPRENTIS
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 14:00

C'est à 6h30 lundi matin que le rendez vous était fixé pour le départ en Allemagne des apprentis de première année de Brevet Professionnel.

Dans le cadre du dispositif Régional de Mobilité des Apprentis, les jeunes accompagnés de Stéphanie CHARVERON et de Daniel  RYCKOORT partent à Munich pendant une semaine.  Le groupe est accompagné de Robert KAMPE, représentant l'Association Culture et Liberté, avec qui nous travaillons pour organiser ces séjours depuis de nombreuses années.

  bp1

 

 Dans la bonne humeur, le groupe a pris le bus pour se rendre à destination de la Bavière. Les apprentis et leurs accompagnateurs sont bien arrivés à Munich dans la soirée.

Hier matin après un réveil bien matinal, ils ont commencé la viste des abattoirs bovins et porcins de la ville à 7 heures.

Le programme de cette semaine est très chargé, l'objectif étant de découvrir les étapes de la filière viande en Allemagne du Sud.

Pour en savoir plus, consulter le programme du séjour :

5 bis. PROGRAMME SEJOUR 5 bis. PROGRAMME SEJOUR

Repost 0
Published by Nathalie GOMEZ - dans APPRENTIS
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 14:00

Hier, le 49ème Salon International de l'Agriculture a fermé ses portes. Vitrine exceptionnelle de l'agriculture française, il a accueilli plus de 681 000 visiteurs, le bilan en est donc positif. Cette année, nous pouvions y voir près de 4700 animaux et  plus de 1000 exposants originaires de 22 pays, avec une thématique axée sur les métiers et les formations de l'agriculture. 

 

Valentine, mascotte de cette édition, est une vache de la race gasconne. Sa robe est grise, légèrement argentée et ses cornes en forme de lyre.

  SIA 2012 012-copie-1

Valentine est une vache de taille moyenne. De race bovine allaitante, rustique et taillée pour la randonnée grâce à ses bons aplombs, elle est parfaitement adaptée aux reliefs et aux herbages pyrénéens. Elle est également appréciée pour son caractère docile, sa facilité de conduite et de vêlage. Valentine a déjà donné naissance à 4 veaux dont le tout dernier "Gypsy", femelle d'un  peu plus de 6 mois.

 

 

SIA 2012 017

 

Après 9 jours  de présence au Salon, elle va pouvoir reprendre le chemin de la Haute Garonne.

 

Le salon, véritable fenêtre ouverte sur l'agriculture dans toute sa diversité, permet à nos apprentis de montrer leur savoir faire et d'expliquer aux visiteurs leur parcours de formation.

Présents sur le stand "Planète Viande" dans le hall 1, ils font chaque jour des démonstrations de mise en valeur des produits.

SIA 2012 022

 

 

Encadrés par leur formateur Patrick LARBI, Nicolas ROTUNNO, Alexis SGARD et Quentin DELVAL font preuve de dextérité et de créativité en décoration.

SIA 2012 026

SIA 2012 028SIA 2012 029

 

Les apprentis ont été également présents au pavillon 7, sur le stand de la Région Ile de France. Il s'agissait pour eux notamment de faire découvrir l'apprentissage en boucherie.

Arnaud STEINER et Guillaume SOUQUIERES représentaient l'EPB lundi 27 février.

SIA 2012 031

 

Merci à tous apprentis présents tout au long de ces 9 jours :

-Morgane AUBEL

 - Nabil BENBOUZID

-Abdelghani BOUNNESSABIA

- Cyril CADRAN

- Vincent CALLU

- Christopher CARPENTIER

 

- Thomas COSSE

- Clément COTTEREAU

-Quentin DELVAL

-Mohamed EL GUITTI

 - Carla GERMANO

- Pauline GERMANO

 - John GOSSELIN

- Miguel MATEUS

- Tarik KAOUKAB

 - Vincent JIMENEZ

- Alexia MAGNE

- Jérémy MALAVASI

  - Sacha MELLOUL

- Terry PARGUE

- Nicolas ROTUNNO

  - Thomas SCHAAL

 - Alexis SGARD

- Guillaume SOUQUIERES

- Arnaud  STEINER

  - Dimitri TURLET

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nathalie GOMEZ - dans APPRENTIS
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 11:11

Les 25 et 26 mars prochains se tiendra à Laon, dans l'Aisne, la finale du concours de Meilleur Apprenti de France en boucherie.

 

A l'occasion de le la Sélection régionale qui s'est déroulée dans nos locaux le lundi 6 février dernier, 10 apprentis ont donné le meilleur d'eux-mêmes pour être celui qui représenterait Paris et la Petite couronne à Laon.  

 

120206NKJ070WEBLes dix apprentis sélectionnés et leurs entreprises :

Damien BERTHONNEAU chez M. DEFONTAINE

120206NKJ020WEB

Thomas COSSE  chez M. COSSE

120206NKJ023WEB

Maxime DEZIERREY chez M. DEZIERREY

120206NKJ026WEB

Steven HEURTIER chez M. MEURDRA

120206NKJ029WEB

Axel HUET chez M. BAJON

120206NKJ032WEB

Jocelyn LANGLAIS chez M. LANGLAIS

120206NKJ035WEB

Sébastien MEYER chez M. JOLIVET

120206NKJ038WEB

Jean PACAUD chez M. BEZARD

120206NKJ041WEB

Amaury PARIZIA chez M. DESMARCHELIER

120206NKJ044WEB

Hervé PERON chez M. MIRABELLA

120206NKJ047WEB

 

Ainsi,  durant plus de 4 heures,  les jeunes ont travaillé le désossage, le parage, l'épluchage, le ficelage et la décoration. Le jury, avec son président, M. ANTHIERENS et   composé de professionnels, M. BUFFARD, , M. LAJOIE, M. LUGEZ et M. OBRIOT et d'un formateur, M. BOISSEAU  a bien eu du mal à déterminer  le gagnant.

  120206NKJ003WEB

Mais à l'issue de l'épreuve, c'est Thomas COSSE qui a été désigné pour représenter Paris et la petite couronne lors de la finale les 25 et 26 mars prochains.

Ci-dessous : M.COSSE le père, son maître d'apprentissage, Thomas, M. MERHET, M. LAJOIE, M. ANTHIERENS et M. LE LANN.

120206NKJ066WEB

 

 

Au même moment, au CFA de Versailles avait lieu la Pré Selection pour la Grande Couronne. Quatre apprentis représentaient l' EPB : Damien GUERET apprenti chez M. Gueret, Rémy CHANDELIER, apprenti chez M. LEGEAY, Adrian BUNEANU, apprenti chez M. DUMAS et Thomas GUERIN, apprenti chez M. COURTET.

versailles groupe 06022012

 

C'est Thomas GUERIN qui a été sélectionné :

Thomas GUERIN06022012

 

 

Souhaitons bonne chance à nos deux apprentis !

Repost 0
Published by Nathalie GOMEZ - dans APPRENTIS
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 11:59

Dans le cadre de la collaboration avec l'Association "Culture et Liberté" avec laquelle nous travaillons notamment aux séjours de mobilité des Brevet Professionnel, nous avons accueilli le mercredi 30 novembre, un groupe d'apprentis bouchers allemands accompagnés de leurs formateurs.

Avec l'aide de Robert Kampe qui se chargeait de la traduction, les échanges ont été riches entre les apprentis de Brevet Professionnel 3 ans et leurs collègues allemands.

 

"Les apprentis de la classe de BP 3 ans ont vécu toute une journée avec des apprentis venus tout droit de Rosenheim, en Bavière. Cette expérience unique et enrichissante a débuté autour d’un petit déjeuner durant lequel les apprentis ont très vite fait connaissance. A aucun moment la barrière de la langue n’a été présente. Les apprentis allemands et français enthousiasmés par ce moment ont très vite tissé des liens. Suite à ce petit instant convivial, l’ensemble des apprentis et des formateurs a pris place en classe.

 

 

VISITE ALLEMANDS 30112011 013

 Durant deux heures, chaque apprenti français a fait découvrir sa formation et la boucherie traditionnelle française.  Ainsi les jeunes allemands ont appris que les apprentis de l’EPB participent à de nombreux évènements durant leur formation (salon de l’agriculture, bœuf à la broche, forums et salon de l’apprentissage, etc.). Ils ont également découvert tous les aspects de l’apprentissage en France, de l’enseignement pratique et théorique à la rémunération des jeunes apprentis.

VISITE ALLEMANDS 30112011 020

 

 VISITE ALLEMANDS 30112011 023

Après cet échange, les jeunes et l’équipe enseignante ont partagé, dans une bonne humeur certaine, une spécialité typiquement française, la blanquette de veau !

VISITE ALLEMANDS 30112011 025

L’après-midi fut donc placé sous le signe du veau. Tout le monde a revêtu sa tenue de boucher pour participer à une séance de pratique.

VISITE ALLEMANDS 30112011 041

 VISITE ALLEMANDS 30112011 052

Lors de cette séance, une présentation sur la production et l’élevage du veau en France fut réalisée, et ce, notamment sur l’élevage fermier, l’élevage industriel, les différents labels rouges existants, les coupes de gros et les appellations des morceaux de détail ainsi que leurs destinations culinaires.

 VISITE ALLEMANDS 30112011 059

    VISITE ALLEMANDS 30112011 063

    VISITE ALLEMANDS 30112011 065

 L’ensemble du groupe fut très attentif durant les différentes explications, car comme l’a expliqué un formateur allemand, chez eux ils ne parlent que de « veau  tout simplement » puisqu’il n’y a pas de label pour le veau en Allemagne. La séance s’est poursuivie par la coupe d’un demi veau, le désossage et la préparation de différents morceaux tels que les grenadins, réalisés par 5 apprentis. Ce moment de partage pris fin avec de la décoration de morceaux et de la sculpture sur légumes. La plupart des apprentis et des formateurs allemands se sont essayés à la reproduction du travail effectué par nos apprentis dans une ambiance très sympathique. "

Stéphanie Charveron et Daniel Ryckoort

Le lendemain, j'ai retrouvé le groupe à la Boucherie Nouvelle de M. DULONGCOURTY à Vincennes. Les enseignants allemands avaient en effet émis le souhait de visiter une boucherie artisanale. C'est avec gentillesse que M. DULONGCOURTY nous a ccueillis et a répondu à toutes leurs questions.

VISITE ALLEMANDS 30112011 085

 VISITE ALLEMANDS 30112011 086

 

Le groupe est reparti en Bavière enchanté des moments passés avec nous, avant de retrouver nos formateurs à Rosenheim pour le séjour des Berevet Professionnel 1ère année qui a lieu du 12 au 18 mars 2012.

Repost 0
Published by Nathalie GOMEZ - dans APPRENTIS
commenter cet article

Nos formations

 

Alternance : une semaine de CFA à 35 heures de formation et 2 semaines en entreprise.

Les formations de niveau V :

CAP BOUCHER CAP BOUCHER

CAP BOUCHER RENFORCE CAP BOUCHER RENFORCE

CAP BOUCHER RENFORCE EN UN AN CAP BOUCHER RENFORCE EN UN AN

 

 

   Les formations de niveau IV :

  BREVET PROFESSIONNEL EN DEUX ANS BREVET PROFESSIONNEL EN DEUX ANS

BREVET PROFESSIONNEL EN 3 ANS BREVET PROFESSIONNEL EN 3 ANS

Travaux collectifs

Avatar : Durant les séances d'EOM, les apprentis ont rélaisé avec leur formateur M. CHOUCROUN des travaux sur le film Avatar, dont voici quelques extraits :

AVATAR AVATAR

Comparaison entre le physique du Navi et l'Homme Comparaison entre le physique du Navi et l'Homme

L'Amazonie L'Amazonie

L'amazonie 2 L'amazonie 2

L'arbre sacré L'arbre sacré

La personnalité du colonel QUARITCH La personnalité du colonel QUARITCH

Le docteur Grace Augustine Le docteur Grace Augustine

Le héros d'avatar handicapé Le héros d'avatar handicapé

Les déséquilibres des forces Les déséquilibres des forces